Politique

La République en Marche en rangs serrés à Tours

Les députés de la majorité et plusieurs ministres seront à Tours lundi 10 et mardi 11 septembre.

 Lundi 10 et mardi 11 septembre, Les 312 députés de La République en Marche ont rendez-vous à Tours pour un séminaire de rentrée au centre des Congrès Vinci. Ce rassemblement prévu depuis plusieurs mois aura une saveur particulière après un été difficile pour le mouvement du Président Macron, entre l'affaire Benalla, la chute de la côte de popularité, ou encore la démission de Nicolas Hulot...

Le futur président de l'Assemblée Nationale choisi à Tours

D'un simple rassemblement de travail pour députés, le rendez-vous aura finalement une tonalité autre. Les députés désigneront tout d'abord celui ou celle qui sera leur candidat (et donc le très certainement futur président de l'Assemblée Nationale) au « Perchoir », suite au départ de François de Rugy nommé au poste de ministre de l'Ecologie.

Les députés LREM devront départager cinq candidats. Parmi eux, Richard Ferrand, proche d'Emmanuel Macron fait office de favori. L'éphémère ministre (il avait dû démissionner en juin 2017 du gouvernement après avoir été mis en cause dans une affaire immobilière) aura face à lui Barbara Pompili, ancienne secrétaire d'Etat sous la présidence de François Hollande, le député du Tarn Philippe Foliot, la députée de l'Isère Cendra Motin et celle des Yvelines Yaël Braun-Pivet.

Resserer les liens entre les députés et le gouvernement

Un séminaire où il conviendra également de ressouder les liens entre un pouvoir législatif parfois malmené et un pouvoir exécutif omnipotent depuis 15 mois mais dont l'image se détériore. Il s'agira dès lors de montrer une union quasi sacerdotale au sein du mouvement mais aussi à l'égard de la politique d'Emmanuel Macron. Pour cela, une dizaine de membres du gouvernement feront également le déplacement dont le premier ministre Edouard Philippe qui arrivera lundi en soirée pour un temps convivial avec les députés avant de participer le lendemain matin à une réunion de travail. Les « ténors » du gouvernement feront également le déplacement à l'image de Gérard Collomb, Bruno Le Maire, Benjamin Griveaux ou encore Agnès Buzyn... Tous présenteront leurs futurs réformes et projets de loi aux députés de la majorité et participeront à des ateliers destinés à préparer le travail législatif de l'année à venir.

L'autre objectif pour les ministres sera d'afficher une image positive à l'extérieur. Ainsi plusieurs d'entre eux se rendront à différentes visites officielles. Gérard Darmanin, ministre de comptes publics, se rendra ainsi au centre des finances publiques d'Amboise, tandis qu'Agnès Buzyn, ministre de la Santé se rendra elle au centre hospitalier d'Amboise.

 Mathieu Giua