Politique

Mairie de Tours : Thibault Coulon renonce aussi

Thibault Coulon ne se présente finalement pas au poste de maire de Tours.

Après Yves Massot hier, c'est au tour de Thibault Coulon, adjoint à l'économie, de renoncer à briguer le fauteuil de maire de Tours. Une information qu'il a livré à la Nouvelle République.

Depuis plusieurs mois, Thibault Coulon faisait partie des plus sérieux prétendants à la succession de Serge Babray, avec Xavier Dateu et Christophe Bouchet.

Contrairement à Yves Massot qui s'est rangé derrière Christophe Bouchet, Thibault Coulon n'a pas livré de préférence concernant le futur maire. Cette non-candidature n'enlève rien aux ambitions de l'adjoint à l'économie puisqu'il annonce dans le même temps briguer le poste de 1er vice-président de la Métropole, jusqu'alors occupé également par Serge Babary.

En démissionnant de son poste de maire, Serge Babary a également démissionné de celui qu'il occupait à la Métropole, ce qui libère une place pour un élu de Tours et le poste de vice-président qu'il occupait.

Ce poste de vice-président revient traditionnellement au maire de la commune. Cependant, si Xavier Dateu venait à être élu comme maire de Tours, il ne pourrait devenir conseiller métropolitain, car trop loin sur la liste municipale de 2014 (Pour rappel, les conseillers métropolitains sont élus à partir des listes des élections municipales dans l'ordre de la liste).

Thibault Coulon anticiperait-il ce scénario ? C'est fort probable et si ce cas de figure venait à se réaliser, il se positionnerait alors, même sans être maire de Tours, comme l'un des hommes forts de la ville de Tours.

Reste à savoir quelles relations il aurait avec Xavier Dateu, avec qui les inimitiés se sont faites fortes ces trois dernières années. Une situation qui ne manquerait pas de piment mais qui serait inédite et qui interrogerait sur le poids et l'influence qu'aurait alors la ville de Tours au sein de la Métropole...