La Riche

"Le Plan Mercredi" de La Riche séduit le Ministre de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer

Il est venu ce mardi l'officialiser dans la commune larichoise.

 « C'est une reconnaissance du travail engagé », le maire de La Riche, Wilfried Schwartz ne cachait pas sa satisfaction ce mardi 12 mars, d'accueillir Jean-Michel Blanquer, le Ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse.

Pour la 10e visite ministérielle en Touraine depuis le début de l'année, ce dernier avait donc décidé de passer par la commune de La Riche pour officialiser la signature du « Plan Mercredi » adopté par la commune larichoise depuis la rentrée 2018.

Ce « Plan mercredi », c'est Jean-Michel Blanquer qui l'a initié pour compenser la disparition des TAP (Temps d'Activités Périscolaires) dans les communes revenues à la semaine de 4 jours de classe. Un plan qui n'a pour le moment séduit que peu de communes. En Indre-et-Loire, La Riche est la seule commune à s'être emparée du dispositif.

Un dispositif « important pour l'égalité des chances ». W. Schwartz

« La ville s'était engagée à garder des temps périscolaires » a rappelé Wilfried Schwartz, « c'est important pour l'égalité des chances ». Culture, sport, loisirs, accès la citoyenneté, dans le détail de nombreuses activités sont ainsi proposées aux jeunes Larichois. (Relire notre précédent article sur le sujet).

Autant d'activités proposées sous forme d'ateliers, à un prix annuel de 45 € par enfant. Pour les familles les plus démunies, la ville peut également allouer une aide aux loisirs, permettant à ces dernières de ne payer que 25 euros à l'année.

Dans le cadre de ce « Plan mercredi », le centre de loisirs « Tot'Aime » a rouvert ses portes toute la journée chaque mercredi et accueille 133 enfants, soit une hausse de 30%. La médiathèque est ouverte également en continu tous les mercredis et les écoles participent à ce « Plan Mercredi » à travers notamment un projet collectif autour du cirque contemporain qui aura sa restitution en fin d'année lors du festival Itinéraire Bis...

« Ne pas voir d'enfants rester devant la télévision le mercredi ». JM Blanquer

Pour le Ministre, « il ne faut pas cloisonner les temps de l'enfant, mais agir de façon globale. Il faut investir dans le scolaire et le périscolaire » et ce dispositif doit aller dans ce sens. Un dispositif que Jean-Michel Blanquer aimerait voir adopter par toutes les communes. « Les projets doivent être portés par les communes avec le soutien de l'Etat » a-t-il rappelé. Pour La Riche, le coût du dispositif pour la ville est d'environ 50 000 euros sur un coût total de 76 000 euros (le reste étant financé par la CAF notamment).

Ce « Plan Mercredi » a déjà séduit beaucoup de familles puisqu'il bénéficie à 480 enfants de la commune au total. De quoi satisfaire Jean-Michel Blanquer qui a réaffirmé son souhait de « ne pas voir d'enfants rester devant la télévision le mercredi ».

Mathieu Giua