Joué-lès-Tours

Festival Bruissements d’Elles : 5 coups de cœur immanquables

La création au féminin est à la fête pendant plus d’un mois.

C’est un rendez-vous annuel dont la 19ème édition s’apprête à irriguer les salles de spectacles tourangelles (mais pas que) : festival de la création au féminin, Bruissements d’Elles revient dès ce jeudi 1er mars et c’est une bonne nouvelle car il y a tout dedans : musique, théâtre, cinéma et expos… soit une vingtaine de propositions artistiques et 13 événements jusqu’au 5 avril.

Au rayon des nouveautés, on retiendra que Montbazon entre dans la danse via la Maison des Arts qui exposera la peintre Nicole Avezard, et que Ciné Off proposera 5 films mettant en avant des histoires de femmes dont Marie Curie à Ballan-Miré, Langeais, Notre-Dame-d’Oé, La Riche, Luynes et St-Pierre-des-Corps du 1er au 20 mars.

Sinon, on a rassemblé nos coups de cœur parmi la riche programmation, les voici :

On commence avec du théâtre et Handball, le hasard merveilleux le dimanche 11 mars au théâtre Vaugarni de Pont-de-Ruan. Dans cette pièce, où Brigitte Guedj est seule en scène, on découvre l’histoire de Sylvie, qui entraîne l’équipe de handball d’Aubervilliers et va s’envoler subitement vers sa ville natale, Constantine en Algérie, une cité qu’elle n’a pas revu depuis la fin de la guerre en 1962. De quoi faire ressortir de nombreux souvenirs du passé…

Poursuivons avec un spectacle assemblant danse et théâtre Les Chatouilles ou la danse de la colère le mercredi 21 mars à l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours. Avec ce seule en scène, Andréa Bescond a obtenu un Molière en 2016. La jeune femme y raconte son enfance douloureuse sous les traits d’Odette, une petite fille de 8 ans à qui Gilbert impose des séances de « chatouilles » secrètes. Pour qu’on la comprenne, l’enfant danse et ça en devient un spectacle évoquant une enfance détruite et les conséquences sur la vie d’une adulte.

Côté musique, on adore déjà Jane is Beautifull et Boys in Lilies faisant aussi partie de l’événement mais on a bien envie de vous inciter à découvrir Awa Ly si ce n’est pas encore fait. De passage au centre culturel de St-Pierre-des-Corps le vendredi 23 mars, la chanteuse proposera un concert au carrefour des styles entre jazz, soul, folk ou sonorités africaines. Avec en prime des instruments méconnus comme le violon chinois, le erhu.

Quatrième proposition, la performance Des rêves dans le sable le samedi 24 mars à Langeais. Sur scène, il n’y aura que Lorène Bihorel. Enfin, l’artiste partagera la vedette avec le sable, du sable qui lui sert d’instrument de dessin. Pendant la soirée, elle racontera des histoires qui se matérialiseront grâce à ce sable et se développeront au fur et à mesure sur grand écran…

Terminons avec le sourire aux lèvres que ne manqueront pas de vous donner Les Coquettes attendues le samedi 31 mars à la salle Oésia de Notre-Dame-d’Oé. Juliette Faucon, Lola Cès et Marie Facundo mélangent chansons coquines et sketchs décalés sans se poser de questions, sans gêne et avec fougue.

Un bon plan : en achetant un billet plein tarif, vous bénéficiez d’un tarif réduit pour un autre spectacle de Bruissements d’Elles. Pour le reste, les tarifs, les détails complets sur les spectacles et toute la programmation sont sur le site officiel de Bruissements d’Elles.