Joué-lès-Tours

Retrouver du lien social grâce au tissu associatif

Un dispositif pour les bénéficiaires du RSA

Retrouver du lien social grâce au tissu associatif, c'est le sens de la démarche organisée par le CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) de la ville de Joué-lès-Tours. Le 30 novembre prochain, la structure organise en effet un « Bénévolat Dating » afin de mettre en relation des personnes au RSA et des associations jocondiennes.

Une idée née d'un double constat : D'un côté, les bénéficiaires du RSA ont parfois besoin dans un premier temps, de retrouver des activités aidant à la création de liens sociaux, avant de pouvoir se remettre sur le chemin du retour à l'emploi. De l'autre côté, les associations souffrent parfois et de plus en plus d'un manque de bénévoles pour leurs activités et peinent à en recruter de nouveaux.

Le CCAS de Joué-lès-Tours qui dans le cadre d'une convention avec le Conseil Départemental accompagne 120 bénéficiaires du RSA, en grande précarité - « des personnes souvent isolées, sans emploi depuis plusieurs années et se trouvant dans des situations compliquées » explique Brigitte Beaudon, la directrice du CCAS jocondien -, a donc eu l'idée d'organiser cette rencontre. « Nous ne sommes pas dans une démarche contraignante, il n'y a pas de contrepartie ni d'incidence sur le versement du RSA et c'est sur la base du volontariat. Nous avons contacté une trentaine de bénéficiaires du RSA que nous accompagnons et 10 ont répondu favorablement à la démarche » explique la directrice. Pour cette dernière, l'important est avant tout « de retrouver un lien social, de faire des rencontres et des relations avec l'extérieur, ce qui n'est plus forcément le cas pour certains, mais aussi de reprendre des habitudes de vie via des activités. »

Pour ce premier « bénévolat-dating », 10 bénéficiaires du RSA rencontreront 6 associations jocondiennes (La Tourangelle des Centres Sociaux, Les centres d'animation du Morier et de Joué-centre, Entraide et Solidarité, le Comité de Jumelage et le Dispositif Mona Lisa). « C'est une expérience unique, dont le but est de favoriser la prise de contact. Après les relations se feront d'elles-mêmes ».

Une première expérience sous forme de test, appelée à se renouveler en cas de bilan positif nous précise-t-on.