Indre-et-Loire

Feux de végétation : déjà 225 interventions des pompiers du 37 en 2019

Des incendies souvent favorisés par la sécheresse.

100ha brûlés à Villedômer, un feu conséquent à Vou après des manoeuvres agricoles... Ces derniers jours, les pompiers tourangeaux sont presque mobilisés au quotidien pour des incendies dans les champs ou les bois du département. Alors que la sécheresse est très vive, particulièrement précoce pour cet été 2019, la moindre étincelle d'une machine agricole ou d'un train, mais aussi le moindre mégot jeté par la fenêtre d'une voiture risque de déclencher un sinistre. Il suffit alors d'un peu de vent pour que les conséquences soient dramatiques : champs ravagés, bois calcinés, maisons menacées...

Selon un bilan transmis vendredi 19 juillet par le SDIS37, 225 interventions pour deux de végétation ont déjà été recensées en 2019 :

  • 67 feux de cultures
  • 141 feux de broussailles ou d'herbes sèches
  • 17 feux de sous-bois

Si l'on compare à 2018, ce chiffre encore provisoire est conséquent. L'an passé, 319 interventions ont été comptabilisées en milieu naturel, dont 221 feux de broussailles, 77 feux de cultures, 21 feux de sous-bois. Rappelons qu'en 2018, la sécheresse avait déjà été importante, mais plus tard dans la saison.

En 2017, le bilan était un peu plus léger : 227 feux de broussailles ou cultures pour toute l'année (donc ce chiffre devrait vite être dépassé pour 2019), 290 en 2016.

En 2015, 318 sorties des secours au total - chiffre similaire à 2018 -, seulement 128 en 2014.

Des mesures de prudence s'imposent donc d'autant plus qu'une nouvelle canicule - la deuxième de l'été - est annoncée à partir de ce lundi 22 juillet. Avec du vent chaud qui pourrait attiser d'éventuelles flammes. Dans le Loiret, la circulation a été interdite sur certaines routes de forêt pour éviter des drames au sud d'Orléans.