Indre-et-Loire

Correction : finalement on pourra regarder E. Macron depuis sa fenêtre à Amboise

Le président sera dans la ville jeudi avec son homologue italien.

"Celui qui regarde sera transformé en statue de sel"

"Quel cinéma !"

"Jupiter n'a peur de rien !"

Ironiques ou scandalisés, les commentaires n'ont pas manqué... Lundi en conférence de presse, la préfète d'Indre-et-Loire Corinne Orzechowski et le maire d'Amboise Christian Guyon ont indiqué que les Amboisiennes et Amboisiens résidant tout près du Château Royal ne pourraient pas paraître aux fenêtres ce jeudi 2 mai au moment où le président français et son homologue italien serot au Château d'Amboise. Dès 11h30, Emmanuel Macron et Sergio Mattarella doivent se recueillir sur la tombe de Léonard de Vinci dans la chapelle du monument avant d'en faire une courte visite.

Pour des raisons de sécurité dans un contexte de risque terroriste élevé, il avait donc été envisagé d'empêcher les riverains de la Rue de la Tour et des rues ayant vue sur le Château de se présenter à leurs fenêtres ou balcons au passage du convoi présidentiel. Un arrêté municipal devait être pris, copié sur celui édité à Nice lors de la récente visite du président chinois.

Finalement, dans un communiqué publié ce mardi sur Twitter, la préfète d'Indre-et-Loire indique que cette mesure n'est plus d'actualité. Il sera donc bien possible de paraître aux fenêtres.

Néanmoins, rappelons que le dispositif d'encadrement de cette visite diplomatique sera particulièrement conséquent de 7h jusqu'au début d'après-midi, avec une interdiction de circulation des véhicules dans une grande partie de la ville, une interdiction de circulation des piétons non accrédités à proximité immédiate du château et une interdiction de manifester jusqu'à 16h sur les communes d'Amboise, Pocé-sur-Cisse et Nazelles-Négron.

La circulation reprendra progressivement son cours en début d'après-midi une fois les deux présidents arrivés au Clos Lucé puis vers 16h après leur départ pour le château de Chambord.