Indre-et-Loire

Noël au Pays des Châteaux, saison 3 : les animations immanquables cette année

6 monuments participent à l’opération, dont les châteaux de Chenonceau et d’Amboise.

« Je suis impressionné, il y a une montée en qualité des propositions des monuments » note Samuel Buchwalder du Château d’Amboise. Pour la troisième année, son monument s’associe avec d’autres grandes demeures tourangelles pour une grande opération de fin d’année baptisée Noël au Pays des Châteaux, c’est-à-dire que tous mutualisent leur budget de communication pour faire connaître leurs animations aux touristes étrangers, aux Parisiens, ou aux enfants de la région susceptibles de venir pousser leurs portes pendant les vacances.

« C’est un programme qui intéresse de plus en plus à l’étranger, notamment en Allemagne ou aux Etats-Unis » explique l’Agence Départementale du Tourisme d’Indre-et-Loire qui coordonne l’événement auquel la Cité Royale de Loches participe pour la première fois, aux côtés de la Forteresse Royale de Chinon, du Château d’Amboise, du Château de Chenonceau, du Château d’Azay-le-Rideau et du Château de Langeais. Des monuments publics ou privés alliés pour éblouir avec leurs décorations de Noël ou mettre en place des ateliers originaux. Voici notre best of :

  • La table de 40 m du Château de Chenonceau : chaque année, les décorations du « Château des Dames » sont parmi les plus spectaculaires du Val de Loire. A l’approche des 500 ans de la Renaissance qui seront célébrés en 2019, le monument célèbre dès maintenant Catherine de Médicis – personnage emblématique de Chenonceau née cette année-là. Toutes les salles lui sont dédiées avec des teintes rouges ou pourpres, des fleurs… et surtout une immense table de 40m dans la grande galerie surplombant le Cher, avec une collection de vaisselle en cristal, pas moins de 400 pièces d’ornement et des gâteaux factices (600 !) réalisés par le Café Pouchkine (Paris).

Crédit : Dominique Couineau

  • La chapelle St Hubert dans la pénombre à Amboise : défi technique pour le château qui surplombe la Loire qui a voulu présenter une projection lumineuse autour des anges et des archanges dans la chapelle où repose Léonard de Vinci… Il a fallu occulter les vitraux situés à 10m de haut pour rendre l’opération possible. Et dans la tour creuse de 30m du monument il y a également une scénographie lumineuse remarquable. Par ailleurs, la crèche napolitaine a été une nouvelle fois enrichie cette année.

Crédit : FSL - L. de Serres

  • Toujours à Amboise, le concours de la meilleure galette des rois tourangelle : le 1er week-end de janvier, avec dégustation autorisée pour les visiteurs. D’habitude, c’est un boulanger de Montrésor qui s’impose dans les deux catégories (frangipane et recette originale). Et cette fois-ci ?
  • L’ambiance de Downtown Abbey à Azay-le-Rideau : le château va encore passer les dernières semaines de l’année dans une ambiance gourmande avec trois belles tables de fêtes et de la vaisselle prêtée par les descendants des propriétaires qui occupaient les lieux au XIXème siècle… C’est d’ailleurs dans l’ambiance des années 1800 que vous serez plongés avec des décors qui pourront évoquer la série Downtown Abbey pour celles et ceux qui la connaissent. Deux tables en sont inspirées, grâce également à un travail avec une historienne. Dans les combles, autre ambiance avec le Noël des enfants où des petits personnages en carton plume égayeront les pièces, installés dans de grands fauteuils autour d’une table. Avec en prime un carrousel lumineux.

  • Des cours de pâtisserie médiévale à Chinon : pour rester dans la thématique gourmande, la Forteresse Royale proposera pendant les vacances des ateliers dédiés aux spécialités du Moyen-Âge pensés pour les enfants. Renseignement et inscriptions auprès du monument.
  • Le grand sapin de verre de Chinon : après avoir installé un sapin en tubes à essais dans une église d’Amboise l’an dernier, la marque Verart (basée à Noizay) récidive avec un sapin pour la Forteresse Royale de Chinon, un monument de verre tout illuminé qui a demandé des heures de travail aux salariés de l’entreprise qui travaillent pour la science mais aussi pour une ligne design consistant à créer des décorations d’intérieur ou de Noël en verre soufflé au chalumeau, une technique particulière. A propos de sapins, la Forteresse propose tout une exposition sur leur histoire du Moyen-Âge à nos jours, où l’on découvre notamment qu’avant les boules on accrochait des pommes dans les branches.
  • Une énigme spéciale Noël : toujours à Chinon, les enfants pourront tenter un escape game spécial pendant les vacances. Infos : 02 47 93 13 45.

Crédit : Jean-Christophe Coutand

  • Beaucoup de lumière à Langeais : le château des scènes originales soulignées de bougies, notamment une table de banquet dressée (avec les oranges que l’on offrait traditionnellement à Noël dans le passé). Un sapin de pommes et de lumières a également été apporté dans le monument qui, pour la première fois, organise une nocturne jusqu’à 21h en ce mois de décembre, le vendredi 14, à l’occasion du marché de Noël de la commune. Ce soir-là, on verra du monde en costume du Moyen-Âge et de la Renaissance dans les parages…

Crédit : Jean-Christophe Coutand

  • Un conte de Noël à Loches : monument nouvellement inscrit au programme de Noël au Pays des Châteaux, la Cité Royale propose de découvrir ou redécouvrir Un chant de Noël de Charles Dickens avec notamment une projection animée grand format ou des lectures.

Tout le programme et les infos pratiques sur le site noelaupaysdeschateaux.com

Photo de Une : ADT Touraine