Indre-et-Loire

Her et Calypso Rose en majesté, BCUC en folie, Britney Spears : un dimanche à Terres du Son

Le grand reportage photo d’Info-Tours.fr.

Terres du Son est-il un remède efficace au blues du dimanche soir ? La réponse est oui. En revanche, le festival est susceptible de déclencher un bad trip du lundi matin. Après 3 jours et près de 90 concerts, la 14ème édition de l’événement s’est achevée sur le Domaine de Candé à Monts et à l’heure où vous lisez ces lignes il y a probablement pas mal de monde qui sue à grosses gouttes pour tout démonter ou nettoyer les lieux, et ils ont bien du courage.

Que retenir de cette 3ème et dernière journée de l’édition 2018 ? Le concert « intimiste de Lehmans Brothers sur la scène Propul’son : « au moins vous avez de la place pour danser ! » Il y a eu ensuite cette équipe participant à la Charcuterie Musicale qui nous a volé la victoire grâce à une réactivité scandaleuse sur un titre de Britney Spears (pour être tout à fait honnête, notre équipe a aussi marqué un point avec Ophélie Winter)… Et puis Calypso Rose est arrivée. Grande dame de la chanson, la Trinidadienne a globalement mis tout le monde d’accord en plein milieu de l’après-midi, et derrière Her a réussi la même chose juste après. Ce qu’il a fait avec son groupe c’était grand, plein d’espérance, d’amour, d’optimisme et d’enthousiasme…

 

Pendant Calypso Rose...

Her

Retour sur la grande scène pour Feu ! Chatterton… Déjà passé en Touraine, au Temps Machine, pour leur premier album, ils reviennent avec leurs tubes et de nouveaux morceaux aériens, avec des textes ciselés, des mélodies planantes, une voix reconnaissable entre 10 000 et des refrains qu’on imprime vite dans les mémoires.

 

Feu ! Chatterton

On va le reconnaître, on est un peu passés au travers du live de Suuns pour qui on a pourtant de l’estime mais au même moment il y a avait BCUC et c’était the place to be sous le Chapitô. Le groupe a complètement embarqué Candé avec lui, sans temps mort, sans pression : juste avec le cœur et les instruments. Pas le temps de se reposer, voilà déjà Fakear de passage pour la seconde fois sur Terres du Son avec ses morceaux électro orchestrés qui font voyager en quelques secondes. Le garçon nous emmène avec lui, il nous prend par la main et nous lâche pas.

 

Dans le genre addictif, Thé Vanille se débrouille bien aussi. Le trio tourangeau prend de l’ampleur à chaque concert, on sent qu’ils s’éclatent sur scène, leur rock est succulent, leurs délires sont savoureux et leur sourire contagieux. Le public ne s’y est clairement pas trompé.

Pour finir, au bout de la nuit, on a vidé nos cartes K7 devant Molécule et Meute, avant de repartir avec le son de la compil’ du festival dans l’autoradio… Selon les organisateurs, 35 000 personnes ont fait à peu près la même chose que nous. C’est au moins 10% de fréquentation en moins que l’an dernier, en particulier pour la journée de vendredi, mais qu’on se rassure : l’ambiance était là, la passion aussi. L’an prochain l’événement pourrait revenir à ses dates historiques (près du 14 juillet), on vous tient au courant…

Olivier Collet / Photos : Claire Vinson et Delphine Nivelet