Indre-et-Loire

[#MIAM] On a goûté la tartiflette de Terres du Son

Et elle est bonne.

Pour sa 14ème édition qui se déroule à Monts jusqu’à dimanche, le festival Terres du Son reste fidèle à ses habitudes : la promotion des initiatives éco-responsables. Ici, vous ne trouverez pas de frites surgelées et fadasses à arroser avec un ketchup en bibendum. En revanche, vous pourrez des falafels avec une petite sauce citronnée, du rougail-saucisses, ou de cake au citron sans gluten…

C’est au village (dont l’accès est gratuit) que l’on trouve le plus de choix, même si quelques restaurants sont aussi installés près des grandes scènes de la prairie. Les commerçants installés sous les arbres près du château viennent du coin, cuisinent avec des produits locaux et il n’est pas rare d’apprendre qu’ils sont également bio.

Pour cette première soirée, entre deux piqûres de moustique, on a décidé de choisir notre dîner à l’odeur… C’est le genre de moment où tu te retrouves subitement devant un stand proposant de la tartiflette. De la tartiflette, en été, et en Touraine. A priori, on n’est ni sur du plat de saison, ni local. Et pourtant ! Proposé par la ferme La Grange d’Ave de Luynes, près de la Loire, ce plat vendu 6€ est tout simplement composé de pommes de terre et, à la place du reblochon, de tomme de Touraine de vaches élevées en pleine prairie, nourries à l’herbe, à l’orge et au foin.

Ce n’est pas exactement de la tartiflette, on vous le concède, mais c’est relativement bien imité (et consistant). A notre goût, on aurait préféré un plat plus salé mais franchement les pommes de terre sont bien cuites, bien arrosées par la crème fraîche et nappées de deux tranches généreuses de fromage bien gratiné par-dessus : les copains ont validé, et en plus c’est bio. Le stand propose également des tartines paysannes (3€50) ou des en-cas sucrés.