Indre-et-Loire

Grosses pluies : 11 communes d'Indre-et-Loire espèrent la reconnaissance de catastrophe naturelle

Et plusieurs autres pourraient suivre.

3 jours après le gros épisode pluvieux qui a traversé l'Indre-et-Loire, la préfecture indique ce jeudi que 11 communes ont déjà fait des démarches pour obtenir la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle, ce qui permettrait une meilleure prise en charge des dégâts par les assurances.

Si l'Etat donne une suite favorable à ces requêtes, des villes comme Vernou-sur-Brenne (où une rue a été ravagée par une coulée de boue) et plusieurs autres communes de l'Amboisie pourront plus facilement panser leurs plaies. Au total, les services préfectoraux ont identifié 54 communes tourangelles (sur 270) pouvant potentiellement bénéficier de cette reconnaissance. Parmi les images qui ont marqué les esprits : les souterrains inondés en gare de St-Pierre-des-Corps, le quartier des Douets de Tours sous les eaux ou les 80mm de pluie en 2h sur Amboise.

La préfecture précise que les dossiers déposés concernent les intempéries du 11 juin (orages et fortes pluies) mais aussi le cumul de précipitations de ces dernières semaines ayant fragilisé les sols ou facilité les débordements de cours d'eau. La balle est maintenant dans le camp de l'Etat qui va avoir de nombreuix dossiers à gérer, d'autres régions comme la Normandie ou le Béarn ayant également subi d'importants dommages.

A noter que si vous avez eu des soucis à cause de la météo, il faut d'abord vous rapprocher de votre commune pour qu'elle fasse une demande de catastrophe naturelle ou rejoindre la démarche. Après un rapports d'experts, c'est au final une commission interministérielle qui décide si les critères sont réunis (et ça peut prendre du temps). A ce moment-là, tout sinistré à dix jours pour se signaler à son assureur.