Indre-et-Loire

Ça ne va pas toujours fort à la tête des entreprises ligériennes

C’est en tout cas ce que conclut un sondage sur la santé des dirigeantes et des dirigeants de la région.

Mais qu’est-ce qui stresse les chef(fe)s d’entreprises en Centre-Val de Loire ? Pour la quatrième fois, une société d’assurance (MMA) s’est intéressée à cette question, en pilotant une étude sur la santé des patronnes et des patrons, en interrogeant les personnes à la tête de société partout en France et dans notre région (137). Résultat de ce sondage OpinionWay auprès de petites et moyennes structures : « un regain de confiance en l’avenir et un état de santé plutôt stable mais le manque de temps et les difficultés à concilier vie personnelle et vie professionnelle impactent de plus en plus leur forme ».

Voici ce que l’on retient de cette enquête…

 

27% des patronnes et des patrons se disent stressés la plupart du temps en Centre-Val de Loire, 6 points de plus en un an, et c’est aussi plus que la moyenne nationale.

Ce qui les stresse le plus : la surcharge de travail et le manque de trésorerie, tout juste devant les incertitudes sur l’avenir de leur entreprise…

 

Par ailleurs, 33% s’estiment stressés en raison de la difficulté à licencier, 24% craignent les prud’hommes…

 

33% sont lassés par leurs tâches, 29% fatigués…

 

La moitié ont du mal à conjuguer vie pro et perso…

 

85% sont confiants pour leur avenir professionnel, mais c’est moins bien que pour le reste de la France…

 90% sont quand même satisfaits de leur vie en général…

 

93% s’estiment en bonne santé… Mais 9% ont été arrêtés par leur médecin, contre 3% en 2017…

 

26% des entrepreneurs et entrepreneuses de la région estiment que leur santé s’est dégradée ces 5 dernières années, 71% font un lien entre leur état de santé et celle de leur entreprise…