Indre-et-Loire

En Indre-et-Loire, moins de chômeurs mais toujours plus de petits contrats

Les chiffres du chômage ont baissé depuis le début de l'année.

C'est nouveau : désormais, les chiffres du chômage ne seront plus publiés tous les mois mais tous les trimestres. Raison invoquée : éviter un effet yo-yo avec un mois de hausse, un mois de baisse... L'idée est d'avoir des tendances plus nettes et plus fiables.

Cette décision du nouveau gouvernement entre en vigueur ce mercredi avec la publication des chiffres valables pour le 1er trimestre 2018. Constat : en Indre-et-Loire, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité baisse de manière assez nette (-1,2%, soit 340 personnes en moins qui n'ont pas du tout travaillé sur la période). Ainsi, la catégorie A rassemble 29 080 personnes, un chiffre en repli de 2,8% sur un an (-2,9% au niveau régional).

Mais, comme on l'a déjà écrit à plusieurs reprises, il est intéressant de regarder les chiffres regroupant les catégories A, B et C, donc en incluant les personnes ayant travaillé une partie de la période, en intérim par exemple. Là, les données sont orientées à la hausse. Légère, certes : +0,3% en Touraine, soit 150 personnes. Au total, au 1er trimestre, 52 600 Tourangelles et Tourangeaux sont inscrits à Pôle Emploi et tenus de rechercher du travail, un chiffre en hausse de 2,1% sur 12 mois contre... une hausse de 0,9% au niveau régional, le fossé est donc important.

Quelques autres données intéressantes :

  • en Touraine, sur 1 an, le chômage des hommes baisse de 5,5% (en catégorie A) mais augmente de 0,2% pour les femmes. C'est même -10,7% pour les hommes de moins de 25 ans (-0,5% pour les jeunes femmes)
  • le nombre de jeunes de moins de 25 ans sans activité est en repli de 6% sur un an, -1,6 pour les séniors
  • en 12 mois, la part des chômeurs en recherche d'emploi depuis plus d'un an est passée de 44,5% à 46,2%