Indre-et-Loire

Hors série pour les Nuitées Vagabondes de Langeais

Le reportage et les photos d'Info-Tours.fr.

L'association Jam et 203, proposait ce dimanche un « hors série des nuitées vagabondes ». En première partie, l'audition de 3 membres de l'association, nous retrouvions les 3 finalistes de la scène ouverte du 14 janvier, Agathe C, Arry Goni et Jérémy Ankilbeau.

Ces artistes devaient présenter 2 chansons en français de leur composition et une reprise. Agathe C proposait "La Javanaise" de Gainsbourg que la salle a repris en cœur, Arry Goni une reprise de Damien Saez "Jeune et con » et Jérémy Ankilbeau avait choisi Matthieu Chedid "Qui de nous deux"

Après cette première partie, sous le parrainage de Claude Lemesle le hors-série pouvait débuter avec les auteurs compositeurs interprètes qui se sont lancés dans l'aventure de l'auto-production de leurs disques. Dans cette catégorie un classement avait permis de sélectionner

4ème prix, MIEUX SEULS: ce jeune trio Tourangeau composé de Juliana Renjard Ghislain Defferre, Vivien Defferre mêle Electro, Pop, Rock et Textes en Français pour nous faire partager sa vision de l'Homme, de la société, entre rêveries et frustrations... Et ce sont 2 chansons de leur premier EP intitulé « qui êtes vous » qu'ils nous ont présenté.

3ème prix, LUCARNE : Lucarne c'est Lucas Rouillet Marchand accompagné de Jacques Tworski, qui nous viennent tout droit de Lyon. Lucarne, c'est cette petite fenêtre qui éclaire nos souvenirs cachés dans le grenier, c'est ce qu'il nous livre dans son nouveau disque « deux ans pour résoudre un puzzle de deux pièces » qu'il nous présente aujourd'hui.

2ème prix, CYRIL ADDA : Venu de Paris, derrière sa guitare, tour à tour énergique, douce-amère ou nostalgique, il dévoile un folk métissé étonnamment riche et varié. Tantôt Rock tantôt Chanson, sa musique est empreinte d'une grande sincérité et vous invite à embarquer pour un fabuleux voyage musical... Et c'est son nouvel EP « Epreuve » qu'il a proposé.

1er prix, PIERRE DONORE : « Ambitieux et téméraire » selon Télérama, Donoré est un optimiste chevronné qui n'hésite pas à dégainer sa guitare dès qu'il en a l'occasion. Ses passages remarqués au Festival International de Louisiane aux USA, à l'Olympia ou au Casino de Paris notamment en 1ères parties de Maxime Le Forestier, lui ont permis d'affiner un univers singulier, teinté d'influences pop et folk. L'amour en deux est le fruit de 6 ans d'écriture et de composition, On y retrouve toujours des sonorités acoustiques qui lui sont chères depuis le début, mais Donoré explore ici de nouvelles orientations pop rock.

Roger Pichot