Indre-et-Loire

Retour du froid... et du risque d'intoxications au monoxyde de carbone

L'Agence Régionale de Santé appelle à la prudence.

Il neige depuis ce mardi en Indre-et-Loire et des températures négatives ou proches de 0° sont encore attendues pendant plusieurs jours. Face à cette situation, l'Agence Régionale de Santé du Centre-Val de Loire tient à rappeler les bons réflexes pour éviter une intoxication au monoxyde de carbone.

  • Les groupes électrogènes ne doivent jamais être utilisés dans un bâtiment, même ouvert sur l’extérieur. Implantés impérativement à l’extérieur des bâtiments et à une distance suffisante, leurs gaz d’échappement ne doivent être dirigés ni vers les prises d’air ni vers les ouvrants (fenêtres, portes) des habitations,
  • Les chauffages d’appoints à gaz ou à pétrole doivent être utilisés de manière ponctuelle (pas plus de 2 heures) et dans un local ventilé,
  • Les appareils à combustion qui ne sont pas destinés au chauffage (barbecues, braseros, gazinières, fours) ne doivent pas être détournés de leur usage à cette fin,
  • Les systèmes de ventilation permettent le bon fonctionnement des appareils à combustion. Ils ne doivent pas être obstrués, même en période de grand froid.

"En région Centre-Val de Loire, 45 épisodes ont été recensés en 2016, intoxiquant 132 personnes dont 2 sont décédées" explique l'ARS qui ajoute que "les principaux appareils mis en cause étaient des appareils raccordés tels que les chaudières à gaz ou au fioul. Des appareils non raccordés, tels que les braseros ou barbecues utilisés pour se chauffer, ainsi que la mauvaise utilisation de groupes électrogènes ont également conduit à l’intoxication de plusieurs personnes."