Indre-et-Loire

Un été touristique réussi en Centre-Val de Loire

Les campings et la Loire à Vélo ont notamment vu leur fréquentation progresser.

Malgré plusieurs épisodes caniculaires et des températures qui ont parfois dépassé les 35°, l’été 2017 laisse un souvenir mitigé en Touraine… Pluie et fraîcheur se sont régulièrement invitées en Indre-et-Loire, de quoi saper le moral de certains habitués du coin. Mais pas celui des touristes. Dans son bilan annuel établi à partir d’enquêtes réalisées auprès de 623 professionnels du tourisme, le Comité Régional du Tourisme du Centre-Val de Loire dresse un bilan relativement optimiste des derniers mois…

Par exemple, même s’il y a eu des week-ends calmes en mai et juin au moment des élections présidentielles et législatives, il y avait plus de monde à la fin du printemps qu’à la même époque en 2016, lorsque la région était victime des inondations. Et même si juillet a été morose pour certains, août semble avoir compensé ce déficit de fréquentation. Au total, 59% des professionnels disent avoir bien travaillé en août, contre 39% en juillet et 48% en juin. Des chiffres tous supérieurs à ceux de l’an dernier.

Pour expliquer cet optimisme, le CRT Centre-Val de Loire évoque plusieurs hypothèses : « les professionnels de la région s’adaptent en proposant une offre nouvelle. (…) Cette année la région a également bénéficié d’une couverture médiatique non négligeable avec émissions sur l’histoire et le patrimoine ou le suivi de la naissance du bébé panda du Zooparc de Beauval. »

Dans notre région, près d’un touriste sur 4 est étranger. Les pays les plus représentés : Pays-Bas, Grande Bretagne, Allemagne, Belgique, Etats-Unis, Espagne, Suisse et Italie. Tous sont venus plus nombreux qu’en 2016 (notamment en Touraine), à l’exception des Britanniques. Leurs activités préférées ? Les visites de monuments ou de jardins. 6,3 millions d’entrées ont été enregistrées depuis janvier dans les sites touristiques de la région (+7%).

Les vacanciers qui choisissent le Centre-Val de Loire viennent également pour le vélo. Les projections estiment que 944 000 passages de cyclistes seront enregistrés cette année rien que sur le parcours de la Loire à Vélo, en hausse sur un an. En plus, ils consomment : près de 30 millions d’euros. En revanche, les loueurs de canoës et autres pros du tourisme fluvial sont déçus. La faute à la météo et au niveau d’eau souvent bas dans les cours d’eau.

Pour se loger, les touristes venant dans le Val de Loire privilégient les hôtels : 4,2 millions de nuitées réservées, +3% en un an. Ce mode de logement est surtout privilégié par les étrangers, les Français sont eux très nombreux à se tourner vers les campings (+19% de nuitées cet été). En revanche, les hébergements en résidence de tourisme ont moins la cote : -3%.

 

Ces tendances restent encore provisoires et seront confirmées dans les prochains mois, notamment via des études de l’INSEE.