Indre-et-Loire

La tomate à toutes les sauces à Montlouis-sur-Loire

Reportage au Festival de la Tomate du Château de la Bourdaisière.

Avec 6 000 visiteurs, la 19ème édition du Festival de la Tomate du Château de La Bourdaisière est une année moyenne en terme de fréquentation, selon son directeur, Cyrille Brayé-Lécureuil. En cause : une météo menaçante dans la journée de samedi. Si l’événement rassemble les amoureux du fruit rouge de Bourges à Pithiviers, c’est qu’il sait se renouveler : « de plus en plus d’animations et moins de stands, c’est notre objectif. »

Parmi les nouveautés : dégustations de tomates dans le noir, tests de variétés ou, plus original, un concours de confiture de tomates qui a réuni 16 participants sous la houlette du Champion mondial de la confiture 2015.

Ce défi c’est le premier d’un cycle de concours de fabrication auxquels les gens sont invités à participer directement. « Même si le gros du marché est dévoré par l’industrie, ça reste toujours un produit hyper affectif, avec souvenir d’enfance, la grand-mère qui était là à faire des confitures » explique le champion, Stephan Perrotte, confiturier dans le Saumurois.

Sa présence n’est pas un hasard puisqu’il est également à l’initiative du « Conservatoire des fruits d’exception » dont le Château de la Bourdaisière a été le premier signataire. Ce projet vise à développer dans des châteaux ligériens, ce que le prince de Broglie a réalisé avec la  tomate, autrement dit un parcours pour faire découvrir et sauvegarder les variétés anciennes et exceptionnelles des fruits.

Dorothée Briand