Indre-et-Loire

Des mesures pour sécuriser les Lacs d'Hommes

Après une agression vendredi soir.

Action, réaction de la part du Conseil Départemental d'Indre-et-Loire (un peu comme quand on dit du gouvernement qu'il agit dans l'instinct : "un fait divers, une loi").

Vendredi soir, une rixe a eu lieu près des Lacs d'Hommes dans le nord-ouest du département, un homme a été blessé au couteau. De mauvaise augure en ce début d'été et alors même que le site vient d'être réaménagé pour accueillir les nombreux baigneurs qui veulent profiter de l'eau douce, de la structure gonflable flottante ou de la guinguette. Plusieurs centaines de personnes y sont attendues chaque jour pendant les vacances.

Alors le président du département Jean-Gérard Paumier s'est rendu sur place ce dimanche et il en a profité pour faire des annonces : dès cette semaine, une société de gardiennage sera chargée de veiller sur le site en effectuant des rondes tout au long de la saison estivale, en complément de celles de la gendarmerie. Les accès au site seront par ailleurs fermés et une zone aménagée pour y faire des barbecues tandis que les feux sauvages sont eux interdits.

Ce dispositif aura un coût que le département assumera seul, en l'occurence entre 10 et 15 000€ selon les estimations qu'il nous a fournies ce dimanche soir. Ils s'ajoutent aux 1,2 millions d'euros dépensés pour les aménagements récents des Lacs d'Hommes. 800 000€ sont d'ores et déjà budgétés pour achever le chantier en 2018.