Indre-et-Loire

Avec 1,63%, la fierté de Geoffroy De Vries

Le candidat dissident LR se présentait sur le Chinonais.

Au 1er tour des législatives sur la 4ème circonscription d'Indre-et-Loire, deux candidats se sont distingués et qualifiés pour le second tour : Fabienne Colboc de La République En Marche et Hervé Novelli, pour Les Républicains. Laurent Baumel, député PS sortant, est 3ème et éliminé. Suivent la France Insoumise et le Front National. Parmi les petits candidats, un dissident de droite : Geoffroy De Vries, pas mécontent de son coup et qui ne donne pas de consigne de vote pour le second tour :

"Faire une première campagne pour les élections législatives sans étiquette et sans être connu, en subissant des pressions de ma famille politique pour me dissuader de poursuivre et en ayant un accès très limité aux médias locaux, constituait un défi.

Je n’étais pas le candidat d’une vague médiatique. Je me suis engagé pour défendre des idées, pour renouveler notre classe politique et en changer les pratiques et pour défendre un territoire (la Touraine Sud-Ouest) et ses habitants à l’Assemblée nationale. 

Obtenir 1,63 % des suffrages exprimés, le meilleur résultat des candidats sans étiquette, et devancer les candidats du Parti Communiste ou de Lutte Ouvrière, est pour moi et toute mon équipe un vrai motif de fierté.

Les Français ont choisi de donner toutes les clés du pouvoir au mouvement lancé par Emmanuel Macron. Non par adhésion mais par dépit et par rejet de tous ceux qui ont laissé la France s'abîmer depuis des décennies.

Les partis du centre et de la droite portent une lourde responsabilité dans ce naufrage. Il convient désormais de travailler à la recomposition de la droite pour qu'elle retrouve le cap qu'attendent les Français et qui engagera le redressement de la France. A mon niveau, je souhaite y contribuer."