Economie / Emploi

[La question conso] Les conseils pour acheter un siège auto pour enfant

Avec l'UFC Que Choisir 37.

Chaque jeudi, Info Tours vous ouvre ses colonnes en partenariat avec l'UFC Que Choisir d'Indre-et-Loire. Envoyez-nous un mail avec vos questions et "Que Choisir" en objet et nous vous répondrons grâce aux expert(e)s de l'association de consommateurs. L'adresse ? contact@info-tours.fr

 

« Comment choisir un bon siège auto pour bébé ? »

 

Réponse de l’UFC-Que Choisir 37 :

Acheter un siège auto pour enfant n’a rien d’anodin, sans en disposer, les plus petits se retrouvent à la merci du moindre choc.
La priorité avant de se décider est de choisir un siège auto du groupe correspondant au poids ou à la taille de l’enfant et réellement adapté à sa morphologie.

Les groupes de siège auto :

Selon le règlement en vigueur (R44-04), les sièges auto sont classés en 5 groupes définis selon le poids de l’enfant (âges théoriques) qu’ils peuvent accueillir :

    Groupe 0 : de la naissance à 10 kg, soit environ 18 mois.
    Groupe 0+ : de la naissance à 13 kg, soit 2 ans et demi-3 ans.
    Groupe 1 : de 9 à 18 kg, soit 1 an à 5-6 ans.
    Groupe 2 : de 15 à 25 kg, soit 4 à 9 ans.
    Groupe 3 : de 22 à 36 kg, soit 7-8 ans à 12 ans.

Les groupes 2 et 3 correspondent aux « rehausseurs », certains ne sont pas pourvus de dossier, ils sont à déconseiller.
Ne prenez surtout pas un siège trop grand afin de gagner quelques années avant l’achat du suivant.
Pour les nouveau-nés et les enfants prématurés

Vous avez le choix entre une nacelle du groupe 0 ou un siège coque du groupe 0+. Dans la nacelle, le bébé sera allongé et mieux installé que dans une coque du groupe 0+ qui paraîtra disproportionnée au début. Coque groupe 0+, à toujours installer dos à la route.

Pour les enfants de plus de un an :

Choisir un siège du groupe 1, qui doit généralement être installé face à la route.

Puis, pour les plus groupes suivants, groupes 2 et 3, bannissez les rehausseurs simples sans dossier et utilisez toujours le siège avec son dossier, même s’il est possible de l’enlever. Choisissez un siège avec guide-sangle (parties en rouge sur l’exemple ci-contre), qui évitera un mauvais positionnement de la partie supérieure de la ceinture.

Certains sièges peuvent s’incliner légèrement vers l’arrière, ce qui évite que l’enfant ne s’affaisse vers l’avant lorsqu’il s’endort.

Tenez compte du confort : l’enfant va passer des heures dans son siège, sans pouvoir bouger beaucoup. Par exemple, il est important qu’il puisse voir à l’extérieur du véhicule. N’achetez pas de matériel d’occasion : vous ne savez pas dans quel état est réellement le siège, notamment s’il a subi un accident, ce qui ne se voit pas forcément.

Il y a encore d'autres choses à savoir, lisez donc l'article sur le site de Que Choisir 37