Economie / Emploi

[La question conso] Pour la cuisine, vitrocéramique ou induction ?

Le grand dilemme ? UFC Que Choisir 37 vous aide !

Chaque jeudi, Info Tours vous ouvre ses colonnes en partenariat avec l'UFC Que Choisir d'Indre-et-Loire. Envoyez-nous un mail avec vos questions et "Que Choisir" en objet et nous vous répondrons grâce aux expert(e)s de l'association de consommateurs. L'adresse ? contact@info-tours.fr

 

« Quelles sont les avantages et inconvénients des tables de cuisson, à induction et vitrocéramique ? »

 

La réponse de Que Choisir 37 :

Les anciennes cuisinières sont de plus en plus remplacées par les plaques de cuisson, dont la table à induction qui représente plus d’une modèle sur deux vendus et la table vitrocéramique.

La table de cuisson à induction

Une table à induction est rapide et économique, c’est une technologie électromagnétique qui permet de chauffer un récipient seulement s’il est en contact avec la plaque. C’est le champ magnétique du métal du récipient qui active la plaque, seule la partie en contact avec la casserole chauffe et lorsque l’on retire le récipient, la plaque s’éteint.
Comme pour les tables mixtes gaz+plaque électrique, il existe des tables de cuisson mixtes à induction.

En 2011, sont apparus des modèles dotés d’une unique zone 100 % modulable, le nombre de récipients et leur position sont détectés par la table. Si vous n’êtes pas habitué à l’induction, vous risquez de vous laisser surprendre par sa rapidité de chauffe mais aussi par le principe du booster. Le booster permet d’utiliser une zone de cuisson à une puissance très élevée, au-delà de sa puissance maximale.

Attention, les tables à induction ne possèdent pas toutes un minuteur. Si minuteur il y a, il peut être réservé à l’une ou l’autre des zones de cuisson.

    Avantages de l’induction
    Les tables à induction sont appréciées pour leur réactivité, leur flexibilité et leur rapidité de chauffe. Les nombreux niveaux de puissance permettent d’élever progressivement la température dans les récipients. L’induction chauffe donc de façon sûre, précise et très rapidement, plus vite qu’avec une cuisinière à gaz. Ces plaques sont économiques, cette précision contribue à faire des économies d’énergie de l’ordre de 40 à 50 % par rapport aux cuisinières électriques ou à gaz.
    Inconvénients
    Le prix d’achat (200 à 400 euros et plus) est supérieur à une table vitrocéramique et nécessite des récipients compatibles. Afin de vérifier cette compatibilité, il suffit de placer un aimant sous le récipient, une casserole par exemple, l’aimant doit rester accroché au fond du récipient.
    Une attention : si vous portez un pacemaker ou une prothèse auditive, l’induction peut-être déconseillée.

Et la vitrocéramique ? Pour tout savoir, rendez-vous sur le site de Que Choisir 37.

Et pour lire toutes nos chroniques, cliquez ici !