Economie / Emploi

[La question conso] Attention à la revente des places de concerts !

L'UFC Que Choisir d'Indre-et-Loire vous explique pourquoi.

Un concert auquel vous voulez assister est complet ? Dommage... Mais il reste peut-être des places sur Internet. Tentant. Mais attention ! On en parle cette semaine avec l'UFC Que Choisir 37 qui répond à vos questions posées par mail : contact@info-tours.fr (mettez Que Choisir en objet et on transmettra !).

 

Sur Internet, trop de sites usent de pratiques frauduleuses. Il est donc nécessaire de savoir sélectionner les sites officiels ou ceux autorisés à vendre des places de concert ou de spectacle. En effet, une loi du 12 mars 2012 réglemente l’organisation des manifestations sportives ou culturelles et prévoit que seul le producteur d’un spectacle peut vendre des billets ou mandater des revendeurs pour le faire, mais cette loi n’est pas toujours respectée …

En tête des sites à éviter, Viagogo.fr, qui propose des billets de spectacles, de concerts ou encore d’événements sportifs à prix « surgonflés » et parfois des billets qui sont faux. Au delà du prix trop élevé des billets, Viagogo se permet aussi de les vendre sans autorisation du producteur. C’est pourquoi, à l’occasion du tournoi de Roland-Garros, la Fédération française de tennis (FFT) a obtenu, début avril 2018, la condamnation du site Viagogo pour ce motif. Puis, la FFT a attaqué Viagogo pour « contrefaçon de marque », puisqu’elle est propriétaire du nom « Roland-Garros ».

Plusieurs enquêtes sont également en cours et concernent Viagogo, une plainte a aussi été déposée en février 2018 par le syndicat national du spectacle musical et de variété (Prodiss). Viagogo est donc à fuir, mais il n’est pas le seul site à éviter …

L’UFC-Que Choisir constate que de nombreux témoignages commencent par une requête sur Google, où des sites frauduleux sont en tête des résultats de recherche, le plus souvent. Ces sites appâtent l’internaute en proposant des places alors que le concert ou spectacle a lieu à guichets fermés. Généralement, le producteur n’a pas donné son accord à ces sites, le risque pour l’acheteur est grand : tarif exorbitant, mauvaises places ou une duplication de billet.

Autre moyen utilisé par Viagogo mais aussi Safetickets, Live Booker, Rocket Ticket, pour n’en citer que quelques uns, des robots qui achètent en masse des billets sur les sites officiels. Hélas, ces robots interdits au Royaume Uni ne le sont pas encore en France.

D'autres conseils sur le site de l'association ici.