Economie / Emploi

[La question conso] Attention aux régimes minceur

L'UFC Que Choisir d'Indre-et-Loire répond à vos questions...

Cette semaine, Emeline de Montbazon nous a écrit : « Tentée par un régime amaigrissant, j’entends sans arrêt la pub de « Comme j’aime » avec moult arguments commerciaux (une semaine gratuite, pourquoi ça marche, etc.) que pensez-vous de ce régime ? »... Comme elle, vous pouvez nous envoyer vos questions sur la consommation en nous écrivant à contact@info-tours.fr, mettez simplement "Que Choisir" dans l'objet de votre message et nous transférerons à l'association qui vous répondra dans nos colonnes et sur son site. Voici d'ailleurs sa réponse à Emeline...

 

Matraqués tout au long de l’année sur les ondes et à l’écran par sa publicité, vous avez été sans doute nombreux avec les beaux jours à être tentés d’essayer un régime pour pouvoir rentrer comme vous aimez dans vos maillots de bain. Au mois de mai 2018, Que Choisir 37 a eu l’occasion de regarder les conditions générales de vente (CGV) de « Comme j’aime », plus particulièrement les lignes en petits caractères et les astérisques, voici ce que l’on peut en retenir.

Évitez de faire maigrir votre porte-monnaie...

Si votre envie est légitime, attention néanmoins à ne pas faire aussi maigrir votre porte-monnaie en prenant pour argent comptant la formule alléchante de la publicité « Testez une semaine, c’est gratuit ».

En effet, avant de passer commande, regardez les astérisques qui accompagnent les formules et lisez bien les conditions générales de vente (présentes sur le site mais qu’il faut trouver avec un peu de ténacité). La semaine gratuite de cette offre spéciale n’est en fait pas tout à fait gratuite au sens où chacun le comprend.

Vous devez tout d’abord vous abonner (un abonnement d’un mois coûte 499 euros pour le programme « basic » par exemple) et si vous n’êtes pas satisfait, vous disposez d’un délai de 14 jours pour vous rétracter et renvoyer les produits des trois semaines restantes non consommés et intacts. Le retour des produits est à votre charge (environ 30 euros). La société « Comme j’aime » s’engage alors à vous rembourser le mois d’abonnement.

Sans retour de votre part, et « pour qu’il n’y ait pas d’interruption dans votre perte de poids », la société continue à vous faire parvenir tous les 28 jours un nouvel envoi. En effet, selon les conditions générales de vente, le client souscrit soit un programme d’une durée déterminée d’une semaine (170 euros pour le programme basic par exemple), soit un programme d’une durée indéterminée avec une durée minimale choisie au moment de l’inscription, de 1 à 8 mois.

Deux conséquences non négligeables à ce type d’abonnement :

Tout d’abord, au terme de la période minimale choisie par le client, c’est à lui de demander l’arrêt du programme et de l’envoi des colis. Ensuite, le montant mensuel du programme est dégressif selon la durée choisie et ce tarif dégressif est soumis à la condition que le client respecte cette période minimale choisie. Conséquence : si le client résilie plus tôt son abonnement (avant la fin de la période minimale), la société n’applique pas le tarif dégressif et facture au client la différence substantielle de prix mensuel.

Que retenir de tout cela ? La réponse sur le site de Que Choisir

 

Et toutes les reponses de l'association à vos questions sont disponibles ici...