Economie / Emploi

[La question conso] Ce qu'il faut savoir avant de louer un Airbnb pour l'été

L'UFC Que Choisir d'Indre-et-Loire vous répond caque semaine.

Chaque mardi, Info-Tours.fr et l'UFC Que Choisir d'Indre-et-Loire s'associent pour vous aider à mieux consommer... C'est tout simple : envoyez-nous vos questions à contact@info-tours.fr en mentionnant "Que Choisir" dans l'objet de votre message, ensuite nous transmettons à l'association qui vous répond dans nos colonnes et sur son site Internet.

  • Cette semaine, Inès nois demande : « Pour mes vacances cet été j’envisage pour la première fois de passer par Airbnb pour payer moins cher. Est-ce une bonne idée ? A quoi dois-je faire attention ? »

Réponse de l’UFC-Que Choisir 37 :

Ces plateformes sont très en vogue, parmi elles, on trouve Airbnb (450 000 annonces pour la France, ou encore Abritel, Homelidays (200 000 annonces), etc.

En effet, qui ne serait pas attiré par les belles photos et les tarifs alléchants d’une villégiature pour l’été, parfois dans un cadre original, et avec un mode de paiement qui semble sécurisé ?
Si les prix souvent compétitifs incitent les candidats à la location saisonnière à ce tourner vers ces intermédiaires, il existe aussi une réelle attente des consommateurs pour se créer des liens sociaux, être plus proche de l’environnement et sortir d’un standard de vacances. Cela nous rappelle le principe des gîtes ruraux, avec l’aide de ces plateformes, il s’étend aux villes et aux agglomérations.

Quant aux propriétaires, le fait de pouvoir rentabiliser un logement par un complément de revenus reste la principale motivation pour le proposer à la location sur une courte durée.
Alors, ces plateformes, « c’est le pied » ?

Pour Que Choisir, « tout va bien quand tout se passe bien », de nombreux témoignages sont largement positifs. Mais, lorsque cela se passe moins bien, s’il y a une réclamation pour dégradations, une panne d’eau chaude ou de cuisinière, … les choses de gâtent.

Pourquoi ? Une des raisons soulignées par la Fédération UFC-Que Choisir est le flou des conditions générales de location, certaines étant parfois très défavorables aux utilisateurs. Par exemple, en cas de problème, Airbnb peut, « selon sa libre appréciation », reconnaître la ­responsabilité d’un locataire et recouvrir un montant jugé nécessaire !

Selon une étude de Que Choisir, un locataire sur cinq aurait rencontré un problème, cela en payant des « frais de services » mais sans réelle assistance, les plateformes étant aux abonnés absents.
Autre problème pour les candidats à la location, le classement des annonces. Aucun critère de classement n’apparaît clairement, il semblerait que les logements les plus disponibles dans l’année apparaissent en tête, favorisant ainsi de véritables investisseurs et non des loueurs occasionnels.

De même, les données personnelles recueillies par ces plateformes influencent -t-elles le classement des annonces ? Quant aux avis négatifs, on peut s’interroger sur leur publication de façon transparente.

De la création de liens entre particuliers au véritable business

Aujourd’hui, des particuliers deviennent investisseurs, des agences immobilières, des groupes de résidences touristiques utilisent maintenant les plateformes de locations de courte durée, visiblement plus rentables que la location traditionnelle, on est bien loin de la notion de partage !

Les professionnels de l’hôtellerie dénoncent une concurrence déloyale liée à l’absence de normes et de contraintes pour les logements proposés par ces plateformes (sécurité incendie, accès handicapés, …). Il ne faut pas non plus négliger l’effet de ce business sur le logement dans les communes touristiques et sa contribution à la hausse des prix de l’immobilier en raison d’une raréfaction des logements disponibles. A ce sujet, la loi a évolué (et continue d’évoluer), par exemple, en limitant le nombre de jours de location par an, notamment sur Paris où des personnes ou organismes louent des dizaines d’appartements différents pendant une très grande partie de l’année.

Retrouvez un résumé des avantages et inconvénients des locations de vacances en ligne sur le site de Que Choisir.

 

Retrouvez les précédentes réponses de l'association en cliquant ici et n'hésitez pas à nous envoyer vos questions !