Economie / Emploi

[La question conso] Attention aux placements financiers sur Internet

L'UFC Que Choisir d'Indre-et-Loire donne l'alerte.

Chaque mardi, Info-Tours.fr et l'UFC Que Choisir d'Indre-et-Loire s'associent pour vous aider à mieux consommer... C'est tout simple : envoyez-nous vos questions à contact@info-tours.fr en mentionnant "Que Choisir" dans l'objet de votre message, ensuite nous transmettons à l'association qui vous répond dans nos colonnes et sur son site Internet.

  • Cette semaine, Tom nois demande : ""Faut-il exclure complètement ces nouveaux placements proposés sur Internet et prétendus à haut rendement "

La réponse de l'UFC Que Choisir 37 :

Pour tous placements atypiques, par exemple, le Bitcoin, les « terres rares », les diamants ou encore les produits d’épargne annoncés à taux imbattables : attachez vos ceintures !

Les crypto-monnaies :

Il existe de nombreuses monnaies cryptées, parmi elles, on peut citer Bitcoin, Ethereum, Ripple, Litecoin, …  
La plus connue, le Bitcoin, est une monnaie spéculative que l’on peut trouver sur Internet depuis 2009. Les inventeurs japonais du Bitcoin ont souhaité créer une devise numérique et virtuelle en dehors du contrôle des banques et des autorités de régulation. Son cours est lié au volume de bitcoins émis et à la demande des internautes venant du monde entier, les cours ne sont donc basés sur aucune réalité économique. Résultat : des cours multipliés près de 40 fois en 2012, et des chutes vertigineuses : de 20 000 euros à mi-décembre 2017 à 8 000 euros début février 2018. Le Bitcoin est donc réservé aux amateurs de sensations fortes.

Aujourd’hui, il est possible de disposer, via Internet, d’un compte et d’une carte de paiement en bitcoins. Des sites les acceptent mais peu de commerçants, le Bitcoin restant surtout un moyen de spéculation.
Il aussi noter que l’utilisation des monnaies cryptées est parfois illégale, les services de police ont pu le constater dans des affaires de contrefaçon et de blanchiment.

Enfin, contrairement aux produits d’épargne traditionnelle (livrets, plans d’épargne, …) qui sont contrôlés par des organismes officiels, les avoirs en crypto-monnaies d’un épargnant ne sont ni protégés ni garantis, Que Choisir 37 ne peut donc qu’alerter les consommateurs sur les risques élevés présentés par les crypto-monnaies.

(nb : ne pas confondre les crypto-monnaies, comme le Bitcoin, avec les monnaies d’échange de collectivités publiques ou encore avec les monnaies solidaires pour développer les économies locales).

Les placements « exotiques »
 :
Les faibles rendements actuels des placements bancaires ont conduit des épargnants à rechercher des supports d’investissement plus performants, comme l’immobilier à l’étranger, et des organismes à trouver une opportunité pour proposer des achats de produits atypiques comme les « terres rares », ces métaux utilisés pour les produits de haute technologie, ou encore l’achat de diamants.

Si l’on ne peut exclure des investissements immobiliers à l’étranger, les autres placements atypiques et/ou présentés avec un taux à haut rendement sont le plus souvent des arnaques. Pour ces placements « bidon », il faut savoir que la réparation d’un préjudice sera quasi-impossible car les placements souscrits hors de France sont en principe soumis au droit étranger. De façon plus générale, en cas d’escroquerie à l’épargne sur une plateforme en ligne, les chances d’obtenir réparation restent minces, donc extrême vigilance ! Quant au Forex (Foreign Exchange Market), cette plateforme d’investissement sur le marché des changes, trop d’escroqueries ont été constatées, à fuir.

Ce n'est pas tout, il y a aussi les "diamants"... L'UFC Que Choisir vous en parle sur son site Internet.

 

Retrouvez les précédentes réponses de l'association en cliquant ici et n'hésitez pas à nous envoyer vos questions !