Bon à savoir...

[#Miam] « La Cabane à Matelot » : le poisson de Loire sublimé

On a testé le restaurant basé à Bréhémont. Et on valide.

Bréhémont, petite commune ligérienne par essence avec son port restauré aux allures de carte postale. Ici Romain Gadais y développe depuis 4 ans son activité. Pêcheur professionnel en Loire, ce dernier a fait de Bréhémont son port d'attache. Et quand chaque jour il ramène les produits de sa pèche, Romain n'a qu'à traverser la levée de la Loire pour l'acheminer dans ses locaux. Des poissons qui serviront notamment à garnir le menu du restaurant « La Cabane à Matelots » qu'il a ouvert il y a 2 ans. Un restaurant qui propose des plats uniquement avec des poissons de Loire.

Lire également sur 37 degrés notre portrait de Romain Gadais

Comment vivre de la pêche professionnelle ? C'est la question que s'est posée Romain Gadais en créant « Les pêcheries Ligériennes » il y a 4 ans. La réponse il l'a trouvé dans un premier temps en ouvrant une boutique pour les touristes ou les passants (nous sommes ici sur une portion très passagère de la Loire à Vélo) où l'on trouve des rillettes de poissons, des soupes et d'autres mets issus directement de sa pêche et transformés sur place.

Pour aller plus loin, le pêcheur a ouvert il y a deux ans « La Cabane à Matelot », un restaurant sur lequel veille le jeune chef talentueux Ambroise Voreux. Ce dernier sublime ainsi les poissons frais ramenés par Romain Gadais et les transforment avec finesse et délicatesse en de sublimes petits plats.

Le jour de notre passage, en guise de hors-d'oeuvre, nous avons eu le droit à un tartare sur lit de fraises, audacieux et frais. L'entrée, à base de sandre, accompagnée d'une salade de lentilles a prolongé le plaisir en bouche, le tout accompagné par un vin blanc de chez... Gadais père, vigneron ligérien. Point de vue histoire locale difficile de faire mieux.

De l'Alose, ensuite poisson de Loire raffiné à la chair délicate et estimée, et ses accompagnements de légumes déclinés autour du fenouil.

On aurait tout aussi pu choisir les différentes déclinaisons en fritures, en accras, en carpaccios, en fish&chips ou encore en burgers proposées par ce duo passionné. Ici, les produits sont en effet travaillés dans toutes leurs formes et à des prix corrects (entre 5 et 9 euros l'entrée, entre 10 et 15 euros le plat). Bref, il y en a pour tous les goûts et cela ne donne que plus envie de revenir tester le reste de la carte.

Surprenant et dépaysant, aussi bien en bouche que point de vue de l'atmosphère qui règne sur cette belle cabane à matelot dont la terrasse (très prisée, réservations conseillées) donne sur la Loire. Le bien-être ligérien à deux pas de chez soi.

Le restaurant est ouvert jusqu'au 31 août, midi et soir sauf le lundi. Le site internet de "La Cabane à Matelot"

 

Envies d'autres adresses ? Toutes nos chroniques culinaires sont disponibles en cliquant ici