Ailleurs

"Mon souvenir de 2017" : Stéphane Titeca

Acteur de théâtre et directeur de la Tite Compagnie

2018 n’est plus très loin… Et chaque année c’est la même chose : dans les derniers jours de décembre, on jette un coup d’œil dans le rétro. « Que retiendrez-vous des 12 mois qui s’achèvent ? » : pour la troisième année consécutive sur Info Tours nous posons cette question à celles et ceux que nous avons pu croiser au fil de nos reportages. Cette fois, nous leur avons demandé de choisir une image qui illustre un moment fort de 2017 et de nous dire ce qu’elle représentait. Aujourd’hui, la parole est à Stéphane Titeca, le dynamique directeur de la Tite Compagnie.

Ce qui l'a marqué : un événement personnel, du quotidien, à l'autre bout du monde...

"Résumer une année à un évènement c’est forcément compliqué, mais si je devais garder un souvenir marquant, c’est probablement une après midi de mars lorsque je me sois perdu volontairement dans les rues de Hong Kong.

Nous étions, avec l'équipe du Choix des Ames, invités dans un festival, en compagnie notamment de l’équipe d’Adieu Monsieur Haffman, une pièce de JP Daguerre (que je vous recommande). Et nous intervenions avec deux des comédiens de Haffman à l’école francaise de Hong-Kong auprès des jeunes. Après, nous avons décidé avec Alexandre Bonstein et Julie Cavanna de nous perdre volontairement dans les petites ruelles, de nous retrouver dans cette fourmilière humaine, à parcourir les échoppes dont nous n’arrivions pas à saisir ce qu’ils vendaient et où notre reflexe européen aurait dû nous donner un petit air de dégoût face à la forme et a l’odeur de choses que nous n'estimions pas possible qu’elles soient considérées comme des aliments.

Nous avons terminé par commander sur le coin d’un trottoir d’un restaurant de rue les meilleurs Dim sum que j’ai jamais mangé…dans un lieu qui aurait fait s’étrangler n’importe quel inspecteur de l’hygiène. C’était simple et exquis, c’est un moment de grâce, c’était en 2017."